Aux sources de Saint-Gilles

Une exposition

Une table ronde

Nombreuses étaient jadis les sources qui jaillissaient dans le vallon l’Elsbeek, à l’emplacement de la place Morichar et des environs.

Et elles devaient être particulièrement abondantes. L’Elsbeek alimentait en effet les fossés de la seconde enceinte de Bruxelles, bâtie au XIV° s. et renforcée au XVII°, ses eaux faisaient tourner les roues de deux moulins, celui du Nid-de-Chien (Hondnest) et le Vollemolen implanté devant la Porte de Hal.

Mais surtout, les sources de l’Elsbeek ont été captées, dès le milieu du XVII° s., par la Ville, pour alimenter diverses fontaines publiques ainsi que certains édifices (couvents voire hôtels particuliers).

Aujourd’hui, des mètres de remblais couvrent l’ancien vallon. Cependant, dans le parc Paulus tout proche, plusieurs étangs sont probablement toujours alimentés par les sources du ruisseau oublié.

Et il y a la volonté de redonner une place aux eaux de ruissellements le long de son cours.

Cette volonté a été exprimée par les habitants, à l’occasion d’une balade et d’uns séance de map it organisée en 2013 à l’initiative de Morichar en Transition. Il en est ressorti une esquisse de NRU reliant la place Morichar, le parc Paulus, la place Marie Janson (dite « Carré de Moscou »), le Parvis...


Elle a trouvé un écho dans le programme du Contrat de quartier durable Parvis-Morichar, qui a repris la proposition citoyenne de NRU dans le projet de promenade verte saint-gilloise.

Le CQD a intégré le projet communal de restaurer la fontaine du parc et de restaurer le parc dans son ensemble, en lui conservant son caractère pittoresque - au sens courant du terme et dans un sens que lui donne l’histoire de l’art (le jardin pittoresque est un genre qui connut son heure de gloire dans les première décennies du XX° s.)

Pour évoquer tout cela, donc...

Une exposition

Une table ronde

Type: article
Composition: article
Squelette: squelettes/extra/article.html