Créons ensemble des nouvelles rivières urbaines à Berchem-Sainte-Agathe pour...

, par Dominique Nalpas

• réduire les risques d’inondations ;
• diminuer les pollutions des rivières ; • améliorer le paysage urbain ;
• renforcer la biodiversité ;
• faire de l’eau une ressource amie ;
• créer des solidarités dans la vallée.

Le problème : les inondations
Depuis plus de 150 ans, la ville a fait disparaître ses eaux. La plupart des rivières et ruisseaux ont été recouverts et sont devenus égouts. Les égouts sont bien évidemment nécessaires. Cependant, le tout à l’égout et l’im- perméabilisation accrue des sols due à l’urbanisation conduit à provoquer des inondations, à augmenter la pollution des cours d’eau et à
renvoyer vers les stations d’épuration des eaux claires, ce qui est coûteux et inutile.

Les solutions : les Nouvelles rivières urbaines
Pour contrer ces effets de l’imperméabilisation des sols et du tout à l’égout, l’idée est de créer des dispositifs qui permettent d’infiltrer l’eau, de la faire s’évaporer ou de la ralentir : citernes pour récupérer l’eau des toits, petits étangs pour la récolter, aménagements en voirie ou dans un parc... L’ensemble de ces dispositifs, mis en réseau, sont appelés Nouvelles Rivières Urbaines (NRU).

Les avantages : une meilleure qualité de la vie
Outre la réduction des risques d’inondations, la diminution de la pol- lution des rivières et des eaux claires à épurer, les Nouvelles Rivières Urbaines apportent de nombreux avantages : amélioration de la biodi- versité et du paysage urbain, adoucissement des épisodes de chaleur ou encore amélioration de la qualité de l’air.

La méthode : promenades,
rencontres, cartographie et appel aux savoirs
La Commune de Berchem-Sainte-Agathe et les États Généraux de l’Eau à Bruxelles (EGEB) vous invitent à prendre part à deux promenades ex- ploratoires suivies d’exercices de cartographie collaborative et conviviale. Un appel aux savoirs et à la mémoire est lancé.

Les objectifs : transformer le paysage
L’objectif est d’élaborer ensemble des propositions d’aménagements réa- lisables dans l’espace publics, les cours et jardins, etc. Il s’agit de montrer que l’expertise commune peut apporter des solutions créatives et durables.
Pour qui : tout le monde est bienvenu Tout le monde possède des savoirs et des compétences utiles !

Et à Berchem-Sainte-Agathe ?
La commune a déposé un dossier de demande de subsides pour l’étude de la Nouvelle Rivière Urbaine (NRU) du Cognassier.
Actuellement, aux alentours de l’avenue du Cognassier, lors d’averses in- tenses de courte durée, le ruissellement généré vient saturer le réseau d’égouttage et des inondations se produisent. Le projet vise à sortir les eaux claires de l’égout et à créer un nouveau lit pour les acheminer vers le Molenbeek. Ce faisant, les inondations seront mieux maîtrisées. Les toitures des immeubles jouxtant ce nouveau ruisseau urbain pourraient à terme y être connectées. Cette NRU pourrait être un maillon d’un réseau d’eaux claires à Berchem-Sainte-Agathe et dans le bassin versant du Molenbeek.

Ligne du temps
• Mars 2017
Des habitants et des représentants de la Commune,
première balade exploratoire.
• Octobre 2017
Rencontre autour de la mémoire, des souvenirs et de l’histoire.
• Novembre 2017
Première balade diagnostique et cartographie (Map-it).
• Janvier 2018
Seconde balade diagnostique et cartographie (Map-it).
• Février 2018
Validation collective.
• Fin mars 2018
Conclusions publiques.