L’EXPOSITION Cheminement d’eau et de biodiversité Fiche de présentation

Depuis plusieurs années l’IRSNB et les EGEB collaborent sur divers projets. Le projet « Cheminement de l’eau et de la biodiversité, vers des créations urbaines et durables » soutenu par la Loterie Nationale comporte plusieurs volets, dont un soutien à l’action de divers collectifs, une plate-forme géolocalisée et l’exposition qui vous est ici présentée.

INVITEZ VOUS AUSSI L’EXPOSITION DANS VOTRE COMMUNE, QUARTIER, etc.

Contenus

L’exposition « Chemins de l’Eau et de la Biodiversité » retrace le cheminement de collectifs réunissant des habitants, associations, institutions et administrations dans un processus de transformation de la ville afin de la rendre plus perméable et sensible à l’eau et à la biodiversité.

Il s’agit de récits de cette action sur la base de six situations rencontrées en Région de Bruxelles- Capitale :
Un maillage vert et bleu entre le Parc Jacques Brel et le Bempt
Les sources du Calvaire pour relier les gens
Entre coulée verte et jardin partagé sur Neptune
Désimperméabiliser Morichar
Eau et biodiversité au Parc Léopold
Un jardin bien tempéré

Ici on arrache le goudron, là on plante, là on imagine ou dessine, là on expérimente, parfois l’on s’oppose, partout on se met en réseau ou parlemente,... Grâce à ces actions, l’eau, les plantes, la faune, la géographie, les sous-sols, les sources, des cycles de vie, petit à petit trouvent une place au cœur de l’urbain. Au travers de ces situations, nous voyons les stratégies que mettent en place les acteurs pour inverser le processus de près de 200 ans qui a séparé la ville de la nature. Autant d’actions concrètes qui donnent à l’écologie urbaine une consistance.

Avec cette exposition l’on voyage au travers de multiples échelles : du très petit - le ver, l’abeille - à la région, en passant par les Nouvelles Rivières Urbaines ou les vallées... L’objectif de cette exposition est de donner le désir de comprendre, l’envie d’agir et le plaisir de transformer tout en restant réalistes. La transformation de l’urbain n’est pas chose aisée et suppose de nombreuses alliances et stratégies.

Forme

L’exposition présente chacune des 6 situations sous forme de 6 modules (un par situation) composés de panneaux imbriqués les uns dans les autres. Chaque module a sa structure propre et se relie à l’ensemble par un graphisme harmonieux. Par le jeu des modules, elle se veut dynamique et offre plusieurs parcours et détours au visiteur (les différents modules forment un petit labyrinthe).
Publics visés :
Elle est didactique et s’adresse à tout public.

Les langues

- FR – NL

Fiche technique

L’exposition se veut légère. Elle est formée de 8 modules composés de 4 à 8 panneaux en carton alvéolé de 1,20 x 0,80 cm., voire pour certains un peu plus : 6 modules pour les situations, 1 module d’introduction et conclusion, et 1 module d’explications thématiques. Les panneaux s’emboîtent les uns dans les autres pour former des structures (modules) autoportantes.

Superficie : Un espace d’environ 100 m2 est nécessaire.
Hauteur sous plafond : 2,50 m minimum
Un éclairage peut accompagner l’exposition. Prévoir éclairage par la salle si possible. Facile à installer et à démonter.
Espace requis : Lieu couvert, sol plat et rigide.
Personnel requis par le lieu hôte (à discuter) :
- Une personne qui supervise lors des heures d’ouverture au public.
- Une personne pour aider au montage (1/2 journée) et démontage (1/2 journée).

Disponibilité

L’exposition est disponibles sous forme de modules ou sous forme de bâches...

L’exposition a été présentée au Muséum des Sciences naturelles du 31 mai 2016 au 30 juin 2016. A la ferme du Parc Maximilien (Septembre 2016) et à l’Abbaye de Forest (Octobre 2016)

Type: evenement
Composition: evenement
Squelette: squelettes/aside/dist.html