Vous êtes-vous déjà questionné sur la qualité des eaux des plans d’eau près de chez vous et sur les leviers d’action dont vous disposez pour contribuer à leur amélioration ? Le projet SmartWater vise à renseigner tout citoyen qui se fait souci de ces questions et lui propose d’opérer un suivi de la qualité de l’eau à l’aide de plusieurs outils de mesure.
Dans le cadre des Journées Bruxelloises de l’Eau, l’équipe SmartWater vous invite à l’un de ces ateliers "Be Smart, know your Water" au parc Josaphat (Schaerbeek) pour analyser des échantillons d’eau avec notre mallette, notre application de collecte et avec notre sonde.
Pourquoi, à certains moments de l’année, la surface des étangs du parc est-elle recouverte d’un « tapis vert » ? A quoi cela correspond-il et dans quelle mesure cela représente-t-il un problème ? Quelle est la qualité de l’eau de la fontaine d’amour ? Est-elle potable ?

Voilà quelques exemples de questions que nous avons hâte d’aborder avec vous !

Devant le Kiosque de musique du Parc Josaphat à Schaerbeek
Avenue des Azalées
1030 Schaerbeek

Be smart, connaissez l’eau afin que l’eau continue d’entrer en politique Petite pensée entre deux eaux

“Si vous souhaitez en savoir plus sur la qualité de l’eau des étangs et des cours d’eau de la Région de Bruxelles-Capitale, Smartwater est l’endroit idéal”… Voici comment avec SmartWater nous proposons d’inviter les publics à participer à une campagne de collecte de données qui démarre d’ici peu. Mais nous aurions envie de dire, ce n’est que le début du chemin.

Pour ceux qui nous connaissent, cette formule “Be smart, know your water” pourrait étonner. Il y eut un temps où nous disions "l’eau est entrée en politique” - et nous le disons encore. Mais voilà que maintenant nous nous adressons avec une forme d’injonction, amusée certes, en disant ”soyez intelligent, connaissez l’eau”, formule qui somme toute ne manque pas de vérité. Et au total, nous ne savons pas laquelle des deux formules est la plus humoristique ou la plus poétique. Si l’une peut étonner par le fait que nous donnons à l’eau une sorte de volonté, capable de décision, l’autre pourrait souffrir de la faiblesse de cette manière de communiquer qui s’adresse sans doute plus à l’individu que dans une perspective politique.

Alors oui, il y a une tension entre ces deux termes. Mais soyons de bon compte, l’un accroche bien, alors que l’autre fait penser. Avec les EGEB, ce que nous proposons c’est un cheminement dès lors, un trajet entre une eau technique, physique et chimique et une eau politique, interdépendante et relationnelle, mais aussi entre l’individu sensibilisé et déjà un peu plus intelligent et l’individu actif et agissant collectivement dans des communautés de savoir et d’action pour une meilleure qualité de l’eau.

Apprendre à mesurer l’eau et à la monitorer sur des pièces d’eau proches de chez vous, voilà le projet que nous vous proposons, un projet de science citoyenne, mais qui peut aller plus loin que le seul monitoring, c’est-à-dire, cette surveillance de la qualité. Car nous proposons aussi avec SmartWater d’expérimenter collectivement un travail de co-diagnostic, voire de co-décision sur certains sites avec ceux qui le voudront. Car de cette qualité de l’eau dépend une qualité de biotope, un potentiel d’usages et une qualité de vie, des humains et des non humains. Cela nous concerne tous et toutes et cela pourrait même nous engager, comme on le dit, pour les générations futures. On en reparlera.

En attendant, nous vous proposons de visiter le site de SmartWater qui vient de sortir et qui ne manque pas de classe et nous vous invitons à participer aux prochaines campagnes de collecte de données de la qualité des eaux en différents lieux et ce sera super sympa, surtout si nous entrons dans des aventures qui deviennent communes pour plus d’engagement

So… Be with us !

Type: evenement
Composition: evenement
Squelette: squelettes/aside/dist.html