Cafés des savoirs du Molenbeek Appel aux savoirs

, par Michel Bastin

Les Cafés des Savoirs du Molenbeek sont un lieu de collecte et de remise en récit des savoirs, des vécus, des imaginaires et des devenirs de la vallée du Molenbeek mus par l’envie de redonner à voir la vallée et à refaire avec elle. Aux solutions techniques et réglementaires globales de nos enjeux socio-environnementaux contemporains, les Cafés choisissent la voix des lieux et proposent de se rapprocher à nouveau de nos vallées, d’essayer de les voir et de chercher des accroches contemporaines qui permettent de s’y (ré)ancrer et refaire avec elles. Inspirés par la pensée biorégionale, ils invitent à réfléchir et à explorer des fabriques de territoire depuis le territoire, depuis nos lieux, nos « ici » à ré-inventer, et qui ne peuvent se faire nulle part ailleurs que là où on vit, là où ça compte, et avec ceux et celles qui en font partie.

Synthèses cartographiées

Quatre cafés des savoirs ont réuni quelques personnes, actives dans des associations ou des collectifs ou des administrations, citoyen-nes, artistes, curieux-ses de leur environnement... Chacun-e a amené ses observations, connaissances... relatives à l’eau, au rapport au végétal, à l’histoire des lieux...

Il en ressort quatre synthèses cartographiées :

-  Berchem-Sainte-Agathe (novembre 2022)

- Ganshoren (octobre 2022)

- Jette (juin 2022)

- Laeken (automne 2020)

- et une carte de la vallée (du moins de sa partie bruxelloise) reprenant les quatre synthèses.

Ces cartes ont été réalisée grâce à des outils en open source, élaborés par l’Atelier cartographique.

Appel aux savoirs

Tout au long de la vallée du Molenbeek, nombreux sont celles et ceux qui tels Monsieur Jourdain, pratiquent la solidarité de vallée sans le savoir, que ce soit en maintenant des surfaces perméables, en creusant des mares, en prenant soin de sources ou de zones humides, en pratiquant la récupération des eaux de pluie...

Toutes ces initiatives, toutes ces pratiques contribuent à restaurer le cycle vivant de l’eau, et donc le cycle du vivant.

Au cours des années qui précèdent, nous avons organisé dans la vallée du Molenbeek quatre cafés des savoirs à raison d’un par commune (bruxelloise) de la vallée. Ces quatre rendez-vous réuni des potagistes, des passionné-es d’histoire locale, de nature, des personnes engagée-s dans diverses dynamiques citoyennes…

Nous les avons invité-es à partager leurs observations, expériences, réflexions, anecdotes...

Le but est de co-construire un savoir pour…

  • mieux comprendre l’hydrologie de la vallée
  • aider à concevoir des aménagements qui concrétiseront une autre gestion des eaux pluviales
  • ainsi qu’inspirer une création future qui évoquera l’esprit de la vallée.

La quête se poursuit...

Écho des savoirs collectés

Concrètement, nous avons invité les participant-es à cartographier leurs savoirs, selon un code couleur. A chaque fois, avec le concours de l’Atelier Cartographique, une synthèse cartographiée a été établie, reprenant ce qui est ressorti des rencontres.

Une cinquième rencontre sera l’occasion de faire converger tous ces éléments vers une vision plus générale du paysage de la vallée... Mais tout d’abord...

Illu : Neige à Berchem-Sainte-Agathe W. Degouve de Nuncques, 1912 (Musée Kröller Müller, Otterlo, Pays-Bas)

Le quatrième a eu lieu le 22 novembre 2022 au Fenil du Fourquet, Centre culturel Archipel 19 à Berchem-Sainte-Agathe.

Vous en trouverez ici la synthèse cartographiée.

Cette rencontre eut une forte tonalité hydrologique, autour de la noue du cognassier notamment.

Et de quelques initiatives originales et/ou ambitieuses : projet de maraîchage au Hoogveld, « îlot nature » visant à créer avec les habitant-es d’un îlot une dynamique collective afin d’y améliorer, d’y augmenter la biodiversité.

Extrait d’un tableau exposé dans la Salle du conseil de la maison communale de Ganshoren

Le troisième café des savoirs a eu lieu en octobre 2022 à la Villa, centre culturel de Ganshoren, en collaboration avec le référent eau communal et avec le concours chaleureux de l’équipe du Centre culturel.

Vous en trouverez ici la synthèse cartographiée.

éléments saillants : Comme à Jette, ressortit avec force de cette rencontre ressortit avec force le nombre d’initiatives qui s’égrènent tout au long de la vallée et s’intéressent aux cycles du vivant, aux rôles que l’humain peut y jouer : un maillage vert se dessine (jardins collectifs, maraîchage...), qui épouse ici une volonté de maillage bleu.

Des propositions : nichoirs à rapaces et à martinets dans les façades des immeubles ou de l’église - « des martinets chez Saint-Martin ? » -, , etc.

Quelques questions : localisation de sources, ancienne gestion paysagère des prairies alluvionnaires du Veroost...

Ambiance à Jette, début XXe s. En arrière-plan, un des gazomètres de l’usine à gaz, qui se situait à Esseghem, à l’emplacement des actuels logements sociaux - Archives communales, Jette

Le deuxième café eut lieu à Jette, à la Bibliothèque néerlandophone, avec le concours d’une habitante engagée. Eut lieu en juin 2022.

Vous en trouverez ici la carte de synthèse.

Quelques éléments saillants : Tout comme le suivant (Ganshoren), ce café des savoirs mit en lumière une constellation d’initiatives citoyennes ou publiques touchant aux cycles du vivant. Un maillage d’initiatives d"écologie urbaine se dessine... entre vergers urbains, jardins collectifs, banques de semences ; et des propositions aussi allant dans ce sens : écologisation des grandes avenues arborées traversant la commune, généralisation des marchés d’échanges de semences et de plantes dans les quartiers....

Quelques observations faunistiques aussi, qui témoignent des effets positifs de mesures de protection, de gestion d’espaces naturels (bouvière, orvets, couleuvres à collier...).

Quelques questions : la cascade du parc du Sacré-Cœur (côté Bonaventure) : quelles eaux l’alimentent-elles ? Quelles opportunités, quels projets de récupération d’eaux pluviales des toitures de la VUB ?

En automne 2020 le premier café des savoirs eut lieu à Laeken, dans les murs de la Maison de la Création, avec la collaboration de la Bibliothèque communale francophone et des référentes eau de la Ville de Bruxelles.

Écho cartographié

Quelques éléments saillants : un certain nombre d’éléments d’histoire locale, entre anecdotes truculentes et émergence du mouvement ouvrier, enjeux urbanistiques en tension (Donderberg). Parmi les propositions, recréer une guinguette à l’emplacement de celle du Tivoli, qui connut son heure de gloire...

Vous pouvez également prendre connaissance ici

- de l’écho de ce premier café des savoirs, rédigé peu après celui-ci

- d’une bibliographie réalisée à cette occasion par l’équipe de la Bibliothèque communale de Laeken

PDF - 1.4 Mo


Parmi les habitants de la vallée...
(dessin Kim Tondeur)